Test : Pokkén Tournament DX (Switch)

Un nouvel article apparaît pour un nouveau test d’un genre différent des précédents : le jeu de combat Pokkén Tournament DX. Mais avant d’aller plus loin, sachez qu’il y a une démo disponible sur le Nintendo eShop, idéal pour déjà vous faire votre propre avis sur le jeu, aussi bien sur le contenu que les mécaniques de jeu.

Pokkén Tournament DX sort sur Nintendo Switch le 22 Septembre 2017. Le jeu est édité par Nintendo et développé par Bandai Namco. C’est un jeu de combat dans lequel on s’affronte en 1vs1, inspiré de la licence Tekken, développée par les mêmes personnes, en particulier en ce qui concerne les mécanismes de combat, en jeu.

Jouabilité et prise en main

Mais en quoi consiste ce jeu ? C’est un Jeu de combat, participez à des combats assez riches alternant des modes de combat en 2D et 3D.

Vous pouvez faire appel à des Pokémon de soutien pour vous épauler et vous aider à triompher de vos adversaires.

Comment se passe les combats ? et bien je ne peux vous le dire car mes Joy-Con sont déchargés.

Se référer à l’article vidéo

 

Contenu et personnages disponibles

Comme on pouvait s’y attendre, on retrouve les 16 Pokémon déjà présents sur la version Wii U : Pokkén Tournament. Ce jeu qui n’avait pas fait l’unanimité à sa sortie, le 18 mars 2016, était surtout critiqué pour la faible quantité de personnages proposés, en comparaison aux 721 Pokémon disponibles dans le Pokédex de l’époque.

Les développeurs ont donc tentés de remédier à ce problème en ajoutant, dans cette version Deluxe sur Switch, de nouveaux Pokémon qui méritent d’être présentés. Accueillons d’abord comme il se doit Darkrai : le ténébreux Pokémon fabuleux issu de la quatrième génération ; il sera accompagné par Cradopaud, le combatif crapaud de poison, et Pingoléon, le plus résistant des pingouins aquatiques, également originaires de la région de Sinnoh. Les Pokémon capables de méga-évoluer seront, eux, rejoints par Cizayox, un insecte de la deuxième génération qui ne se laisse pas écraser par ses opposants. Enfin, un petit nouveau, le majestueux oiseau des bois, Archéduc, seul arrivant de la  septième génération et qui n’était pas présent dans la version Arcade au Japon sorti le 6 juillet 2015. Rappelons effectivement que les quatre autres Pokémon étaient bien présents, à titre exclusif jusqu’ici, dans cette version arcade de Pokkén Tournament. Au sujet des Pokémon Soutien, seulement un nouveau duo, Otaquin et Flamiaou, dans cette nouvelle édition, amenant donc à seize paires de partenaires. Ce nombre accru de compétiteurs, avec sept nouvelles têtes en comparaison avec la version Wii U, reste toutefois insuffisant si on se réfère au nombre total de Pokémon disponibles, soit 802 depuis la septième génération. Avec, en cumulant les partenaires et les personnages jouables, un total de 53 Pokémon, cela ne fait qu’une représentativité de 6,6%, vraiment très faible, surtout pour une version Deluxe.

Pour conclure ce test sur Pokken Tournament DX pour Nintendo Switch. Le jeu reste sympa, mais on ne va pas se mentir, il manque cruellement de contenu. Si on le compare à la version Wii U, les jeux sont pratiquement les mêmes. Mais si vous n’avez jamais touché à la version Wii U, c’est une belle surprise à découvrir. En parlant des nouveautés, on a le mode combat en équipe

3VS3 ou pendant le match Up on peut choisir le pokémon qu’on va utiliser idéal si l’on veut prendre un avantage.

Une chose qui m’a étonné : la possibilité d’enregistrer et de partager vos plus beaux combats et ainsi voir les combos que d’autres personnes font pour progresser.

Le jeu est beaucoup plus beau sur cette version Switch. J’ai énormément jouer en mode tablette. Le jeu est très fluide, en 60 FPS constant : un régal. A noter que le multijoueur est encore plus complet, ce qui est très important dans un jeu de combats  Et pour finir, les défis quotidien qui sont sympathique pour augmenter les points de compétences de vos Pokémon.

 

Points forts Points faibles
Un nouveau Mode de Combats en équipe ou on peut choisir l’ordre de son Pokémon lors des match Up. Tout le Roster est déjà disponible dès le début du jeu donc rien à débloquer pour les personnages ,ce qui vraiment dommage quand on s’attend à un jeu de combats pour découvrir le Gameplay de chaque personnage.
 Bande-son agréable à écouter pendant les matchs. Pas assez de personnages.
 Mode tablette fonctionne agréablement bien en

60 FPS constant.

Pour ceux qui ont la version Wii U, peu de nouveautés.
 Un bon jeu de combats qui sort sur switch.

(Si vous n’avez pas la version Wii U)

 Chaque personnage a son propre gameplay,

 

A propos Spectreholow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *