Test : Metroid : Samus Returns (3DS)

On se retrouve pour un nouveau test de jeu : Metroid : Samus Return sur 3DS, édité et développé par Nintendo, jeu que j’avais déjà pu tester en avant-première en juin. Ce remake de Metroid II : Return of Samus, sorti en 1992 en Europe sur GameBoy, apporte de nouveaux graphismes et de nouveaux éléments à l’aventure. La licence Metroid est connue pour ses jeux mêlant action et aventure dans lesquels on incarne Samus Aran, une chasseuse de prime au service de la Fédération intergalactique, contre les pirates de l’espace dont la violence n’a d’égale que la technologie qu’ils possèdent. De façon récurrente, on retrouve des améliorations qui modifient la combinaison de Samus pour la rendre plus puissante et donner un véritable sentiment de progression dans la quête. Dans cet opus, on explorera aussi bien des souterrains que des vestiges et fondations de temples oubliés. Tout ceci se fait dans des décors 3D qui donnent de la profondeur à cet univers et donnent l’impression que la vie y est véritablement présente, ce qui enrichit l’atmosphère de la planète, surplombée de moments oppressants, et l’ambiance en jeu, bercée par de magnifiques musiques.

Jouabilité et mécaniques de combat

Les mécaniques de jeux ne sont guère différentes des précédents jeux Metroid. Toutefois, une maîtrise du jeu est nécessaire pour commencer à prendre l’habitude d’utiliser le contre au bon moment, technique cruciale contre certaines charges de créatures, et que les néophytes pourront avoir quelque peu de mal à maîtriser. Cette mécanique rend le jeu très centré sur les réflexes, amenant à des phases de jeu très nerveuses. En plus du contre, on retrouve une mécanique de bouclier qui réduit les dégâts tant qu’une jauge particulière, la jauge Aeions, est remplie. Ceci s’accompagne de la possibilité de changer le type de rayon utilisé par nos tirs, ce qui permet de créer un large panel de possibilités face aux ennemis. De plus, est à disposition un nouveau mode de visée à 360°, totalement libre.

Pour ce qui concerne la carte en jeu, un pouvoir Aeions permet de la sonder pour révéler des passages ou des objets cachés. La carte possède également une grande nouveauté : les marqueurs, une première pour les jeux Metroid qui n’en possédaient pas auparavant. Celle-ci possède, en outre, des légendes pour les différents points qui s’y affichent.

Le système de sauvegarde est similaire aux jeux de la licence et s’accompagne de stations de recharge de vie, de munitions, et de jauge Aeions. Les déplacements d’un point à l’autre peuvent s’effectuer par des ascenseurs, ainsi que par des zones de téléportations qui sont des raccourcis pour l’exploration si jamais nous voulons revenir dans les zones précédentes.

Synopsis et contenu additionnel

Pour faire bref, il nous est expliqué, dans l’histoire, que la fédération galactique a découvert la planète SR388 où une équipe d’intervention à enregistrer la présence d’une forme de vie dangereuse : les Métroïdes. Connaissant alors les dangers que pourrait représenter cette espèce pour la galaxie, ils décident d’envoyer Samus Aran, la célèbre chasseuse de prime, en mission pour éradiquer tous les Métroïdes ; elle est choisie pour son expérience auprès de ces créatures qu’elle avait déjà pu rencontrer sur la planète Zèbes. Hors, une découverte surprenante nous attend dans cette aventure : ces vies extraterrestres parasites peuvent muter et se transformer progressivement pour devenir plus résistantes et plus puissantes.

Les amiibos de la licence Metroid, aussi bien les deux qui vont sortir à la même date que le jeu, que les versions antérieures, datant de Super Smash Bros. for Nintendo 3DS/Wii U,  sont compatibles avec le jeu. Réussirez-vous à percer tous leurs secrets et à en tirer le meilleur ?

Le jeu possède, de surcroît, une version collector qui est, malheureusement, tirée en trop peu d’exemplaires, ce qui est vraiment dommageable pour les fans, pourtant si nombreux. Ils ont néanmoins sorti une new 3DS XL aux couleurs de Samus, équipée de sa combinaison, pour tenter de les réconcilier.

Points forts Points faibles
 Univers immersif Difficile à prendre en main
Phases de combats dynamiques
 Des nouveautés intéressantes

Je considère, somme toute, le jeu comme réussi. Les musiques, combinées aux décors 3D, rendent l’univers immersif. On accroche vraiment à l’ambiance générale en explorant la planète tout du long de l’aventure ! Qui plus est, les nouveautés apportées par Metroid : Samus Return sont sans équivoque intéressantes, aussi bien pour l’exploration avec les nouvelles fonctionnalités de la carte, que pour le côté action, rendu très dynamique par le système de contre qui permet de renverser des situations nous semblant défavorables.

Je remercie, une fois de plus, Nintendo et Laboite Com de m’avoir permis de tester le jeu pour vous présenter ici les possibilités du jeu.

A propos Spectreholow

Un commentaire

  1. Très bon article selon moi ^^ Tu emplis ça d’expérience et on sens que tu as aimé y jouer ! Super !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *